Le patron de Gravity Payments sacrifie son salaire au profit de celui de ses employés

Gravity Payments, Dan Price, inegalites salarialesComment réduire les inégalités salariales ? Un jeune patron d’une société américaine de Seattle, audacieux voire opportuniste (même si c’est au prix d’un très gros sacrifice, il assure un bon coup de pub pour son entreprise), a vite résolu la question en prenant une décision des plus radicale : l’instauration d’un salaire minimum annuel fixé à 70 000 dollars pour tous les employés !

Ce trentenaire, nommé Dan Price, à la tête de Gravity Payments, va ainsi voir sa rémunération être divisée par pas moins de 14, sa fiche de paye fondant comme neige au soleil : il touchera ainsi 70 000 dollars annuellement au lieu de près d’un million de dollars, pour financer en partie cette surprenante mesure, le reste étant pioché sur les bénéfices de la start-up qui seront réalisés en 2015, (soit 80 % des 2,2 millions de dollars de profits espérés cette année). Dan Price précisant que sa paye restera à ce niveau minimal jusqu’à ce que la société retrouve les niveaux de bénéfices d’avant ce changement de politique salariale.

Sur les 120 personnes qui travaillent pour lui dans sa société spécialisée dans les services de paiement par carte, cette mesure étalée sur trois ans va bénéficier à 70 d’entre elles, 30 auront même leur salaire doublé, le salaire moyen actuellement étant de 48 000 dollars chez Gravity Payments. Et des salariés mieux payés, ce sont des salariés plus heureux et donc plus enclins à réaliser leur tâche avec sérieux et avec plus d’investissement. Dan Price décrivant son initiative comme une « solution capitaliste à un problème social ».

commentaires