Gémo aux côtés de l’Unicef au Bangladesh

Bangladesh, gemo, UnicefL’enseigne française de chaussures et de vêtements à de petit prix Gémo, présente en France, en Belgique et en Suisse avec 500 magasins situés en périphérie des villes, soit 4 300 collaborateurs, s’associe, pour cette année 2015, à l’Unicef. Cette dernière assurera ainsi, pour une durée de trois ans, le financement d’un programme d’éducation préscolaire à destination de pas moins de 12 000 enfants âgés de quatre à six ans, habitant la capitale du Bangladesh, à savoir Dhaka où plus de 66 % de la population a malheureusement pour cadre de vie un bidonville.

Gémo, appartenant au groupe Eram, s’investit donc auprès des enfants pour rendre l’éducation beaucoup plus accessible, à travers un programme qui, outre de nombreuses activités d’éveil, prévoit tout un travail de sensibilisation, pour que la population prenne pleinement conscience de l’importance de cette dernière pour l’avenir des enfants. Pour mener à bien ce projet, deux cents enseignants seront ainsi formés et pour que l’apprentissage se passe dans de bonnes conditions, deux cents centres, avec une capacité d’accueil de quelque soixante enfants, seront mis aux normes.

Cet engagement de la société Gémo au Bangladesh, pays où elle fait fabriquer beaucoup de ses articles mode, fait suite à celui pris au Cambodge toujours en faveur de l’éducation, Gémo ayant apporté son soutien à l’association fondée en 2005 « Toutes à l’école. Demain je serai une femme instruite », œuvrant, comme son nom l’indique, pour l’instruction des jeunes filles, dont la journaliste Tina Kieffer est à l’origine.

commentaires