Société Générale s’engage en faveur du climat

© Raphaëlle MARTIN

© Raphaëlle MARTIN

Société Générale s’engage en faveur du climat et se dote d’une politique climat conforme au scénario de limitation à 2 degrés du réchauffement climatique de l’Agence Internationale de l’Energie.
Le groupe Société Générale, l’un des leaders mondiaux du financement de l’énergie, annonce aujourd’hui la mise en place d’une politique climat qui définit un cadre global visant à mettre en cohérence et à renforcer les différentes actions initiées par la Banque depuis plusieurs années afin de favoriser le financement de la transition énergétique et de réduire l’empreinte carbone de ses activités.

L’enjeu clé de la 21ème conférence des parties sur le climat, COP21, qui s’ouvre à Paris à la fin du mois, sera de définir les actions à mettre en oeuvre dans le monde pour éviter un réchauffement moyen supérieur à 2 degrés de l’atmosphère terrestre à l’horizon 2100. La politique climat de Société Générale vise à contribuer à cet objectif et repose sur les engagements suivants :

  • Doublement des financements de projets dans les énergies renouvelables d’ici 2020
  • Société Générale réduit ses activités liées au charbon pour s’inscrire d’ici 2020 sur la trajectoire du scénario 2 degrés de l’AIE
  • Arrêt des financements des projets de développement de mines de charbon
  • Arrêt des financements de projets de centrales thermiques à charbon dans les pays de l’OCDE  à revenus élevés
  • Adhésion au « Soft Commodities Compact » dont l’objectif est de lutter contre la déforestation
  • Développement des financements à Impact Positif, sous l’égide de l’UNEP-FI
  • Nouvelle réduction de 20% de l’empreinte carbone du Groupe pour compte propre à horizon 2020
  • Mise en place d’un cadre de pilotage et de suivi de nos actions cohérent avec les « Principles for Mainstreaming Climate Actions Within Financial Institutions »

« L’adoption d’une politique globale en faveur du climat est une nouvelle étape dans l’engagement de Société Générale pour lutter contre le réchauffement climatique. Figurant parmi les leaders mondiaux du financement de l’énergie, Société Générale s’engage à réduire sa propre empreinte carbone et à accompagner ses clients dans leurs projets pour minimiser leurs impacts sur le climat. Société Générale contribue ainsi à un financement responsable de l’économie mondiale. Société Générale entend être l’un des acteurs clés du financement de la transition énergétique », a commenté Séverin Cabannes, directeur général délégué de Société Générale.

  • Doublement des financements de projets dans les énergies renouvelables d’ici 2020

Société Générale annonce l’accroissement de sa présence dans le secteur des énergies renouvelables, avec un doublement des financements de projets dans les énergies renouvelables d’ici 2020. Société Générale se positionne ainsi comme un acteur clé du financement de la transition énergétique.

Présent dans ce secteur depuis plus de 10 ans, Société Générale a joué un rôle pionnier dans le financement des énergies renouvelables, de l’accompagnement de start-up innovantes jusqu’au financement de projets de grande envergure. En 2014, 70% des nouveaux financements mis en place dans le secteur de la production électrique par le Groupe ont porté sur les énergies renouvelables. Société Générale figure parmi les dix premiers acteurs mondiaux du financement des énergies renouvelables.

Société Générale est également leader mondial dans le secteur du Gaz Naturel Liquéfié, une source d’énergie de transition vers un monde moins carboné, amenée selon l’AIE à jouer un rôle de plus en plus important en réponse aux besoins énergétiques mondiaux.

  • Réduction des activités liées au charbon, arrêt du financement des projets de développement de mines de charbon et des projets de centrales thermiques à charbon dans les pays de l’OCDE à revenus élevés

Société Générale réduit ses activités liées au charbon pour s’inscrire d’ici 2020 sur la trajectoire du scénario 2°C de l’AIE. Dès à présent, Société Générale n’interviendra plus dans le financement des projets de centrales thermiques à charbon dans les pays de l’OCDE à revenus élevés et dans le financement des projets de développement de mines de charbon.

Société Générale rappelle en outre qu’en vertu de ses politiques environnementales et sociales mises en œuvre de longue date, le Groupe n’offre pas de services bancaires et financiers aux entreprises pratiquant la technique de Mountain Top Removal et dispose de critères stricts concernant les impacts environnementaux des centrales thermiques.

  • Adhésion au « Soft Commodities Compact » pour lutter contre la déforestation

Société Générale renforce son engagement en faveur de la préservation de la forêt en adoptant le Soft Commodities Compact de la Banking Environment Initiative avec le Consumer Goods Forum. Le Soft Commodities Compact vise à mobiliser l’industrie bancaire pour la transformation des chaînes d’approvisionnement dans les matières premières agricoles, afin d’aider les grands clients du secteur à atteindre l’objectif de zéro nette déforestation avant 2020.

La mise en œuvre du Soft Commodities Compact s’appuiera sur les politiques sectorielles déjà existantes du Groupe concernant l’huile de palme et l’exploitation forestière, ainsi que la politique transversale sur la biodiversité.

  • Développement des financements à Impact Positif sous l’égide de l’UNEP-FI

Société Générale apporte son expertise en termes de structuration financière et de distribution pour proposer des solutions innovantes répondant aux critères environnementaux, sociaux et de gouvernance recherchés par les investisseurs.

Société Générale fait partie des banques à l’origine de la Finance à Impact Positif, définie comme celle qui produit de manière vérifiable un impact positif sur l’économie, la société ou l’environnement tout en s’assurant que les impacts négatifs potentiels ont été identifiés et correctement gérés. Le Groupe est l’une des banques signataires du « Manifeste pour un impact positif » lancé en octobre par l’UNEP-FI (Initiative Financière du Programme des Nations Unies pour l’environnement), qui vise à encourager le financement d’une économie plus verte et plus inclusive. Société Générale a accordé près d’un milliard de financements à Impact Positif en 2014. La banque envisage prochainement l’émission de la première obligation à Impact Positif.

Société Générale fait également partie du groupe des 20 grandes banques d’investissement à l’origine des Principes relatifs aux obligations vertes publiés en 2014 (Green Bond Principles), qui servent de cadre pour les émetteurs et de garantie pour les investisseurs.

Au sein des activités de marché de Société Générale, les produits indiciels ESG (Environnementaux, Sociaux et Gouvernance) se sont renforcés pour représenter plus de 1 milliard d’euros d’actifs sous gestion en 2015.

  • Nouvelle réduction de 20% de l’empreinte carbone du Groupe pour compte propre à horizon 2020

Société Générale se fixe un nouvel objectif de réduction de 20% de ses émissions de CO2 à horizon 2020 par rapport à 2014. Afin d’atteindre cet objectif, le Groupe reconduit son dispositif d’incitation fondé sur une taxe carbone interne fonction des émissions de chaque entité du Groupe et redistribuée pour financer des initiatives internes d’efficacité environnementale.

  • Mise en place d’un cadre de pilotage et de suivi de nos actions cohérent avec les « Principles for Mainstreaming Climate Actions Within Financial Institutions »

Société Générale se dote d’un cadre de pilotage et de suivi de ses actions cohérent avec les « Principles for Mainstreaming Climate Actions Within Financial Institutions », soutenant ainsi l’élaboration de cette initiative, comme la plupart des institutions financières internationales et plusieurs grandes banques. Ces principes  permettent de guider les institutions financières dans la prise en compte des enjeux du changement climatique tant dans leur stratégie de financement, leurs investissements que dans leurs procédures de gestion du risque. Ils seront présentés le 7 décembre dans le cadre de la COP 21.

commentaires