COP21–FRET21 : SCA dont sa marque Tork® s’engage à réduire d’ici à fin 2018 ses émissions de CO2 liés au transport annuel de 1 500 tonnes de produits en France

© SCA

© SCA

En plein cœur de la COP21, et dans le cadre de la démarche FRET21, SCA, un des leaders mondiaux des produits d’hygiène et forestiers, travaille de concert avec sa marque d’hygiène pour les professionnels, Tork®, pour limiter leurs émissions de CO2. Ainsi, sur les 1 500 tonnes de produits transportés chaque année en France (sur un total annuel de 30 000 tonnes), l’industriel s’engage réduire de 5 % son impact sur l’environnement d’ici à fin 2018.

 

Parmi les entreprises respectueuses de l’environnement en France, SCA et sa marque d’hygiène pour les professionnels, Tork®, font parties de celles qui se sont engagées à réduire leurs émissions de CO2 générées par le transport de produits. SCA est donc l’une des neuf premières entreprises à avoir signée le 20 mai 2015 la charte FRET21 mise en œuvre par Ségolène Royal, Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, avec Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADDEME) et l’Association des Utilisateurs de Transport de Fret (AUTF).

Qu’il s’agisse de produits et solutions d’hygiène pour la grande distribution, les professionnels ou les institutions de santé, toutes les divisions de SCA en France, dont Tork®, participent à la mise en place d’actions concrètes afin de réduire leurs émissions de CO2 dans le transport, autour de trois axes principaux :

  • l’optimisation des taux de chargement, permettant de réduire le nombre de trajets réalisés,
  • la réduction des distances parcourues, en regroupant et massifiant les flux,
  • l’utilisation du transport ferroviaire pour approvisionner l’Espagne via la France en produits finis.

La démarche FRET21 rejoint d’autres initiatives nationales de réduction des émissions de CO2 dans les transports auxquelles SCA participe déjà aux Pays-Bas et en Italie. Elle s’inscrit également dans une tradition de réduction des émissions de CO2 au sein de SCA en France.

« La responsabilité sociale et environnementale fait partie intégrante de l’ADN de SCA », indique Marc Sanchez, Président de SCA en France. « Le programme FRET21 dans lequel notre entreprise s’est engagée très tôt s’ajoute aux nombreuses initiatives du Groupe et de la France et s’inscrit dans une tradition de respect de l’Homme et de la Nature. Elle démontre que des acteurs comme SCA et Tork®, dont les forêts absorbent déjà plus de CO2 que n’en émettent l’ensemble de ses activités de production au niveau mondial, n’en demeurent pas moins en quête permanente de performance et d’amélioration dans ce domaine. »

 

Pourtant neutre en émissions carbonées au niveau mondial, le Groupe SCA ne cesse de se fixer des objectifs ambitieux

La gestion durable des forêts est une des priorités de SCA, premier propriétaire forestier privé d’Europe avec 2,6 millions d’hectares de forêts – soit pratiquement la surface de la Belgique. Les forêts de SCA croissent d’environ 1 % par an, chaque arbre coupé étant remplacé par trois nouveaux. Chaque année, les forêts de SCA absorbent ainsi 2,6 millions de tonnes de dioxyde de carbone, soit davantage que toutes les émissions liées à la production industrielle du Groupe. Au niveau mondial, les activités de SCA sont ainsi neutres en émissions carbonées.

Le développement durable est au cœur de toutes les activités de SCA, qui se fixe des objectifs ambitieux dans de nombreux domaines tels que la santé, la sécurité ou l’environnement, parmi lesquels :

  • la réduction des émissions de CO2 de 20 % d’ici 2020 par rapport à 2005,
  • le développement des énergies éoliennes pour atteindre 5 TWh d’ici 2020 soit l’équivalent de la consommation globale de l’éclairage public en France en 2014 (sources ADEME et Agence Française de l’Eclairage),
  • le triplement des biocombustibles d’ici 2020 par rapport à 2010.

 

SCA en France, du respect de l’Homme à celui de la Nature

La France est stratégique pour SCA et sa marque Tork®. C’est le troisième pays le plus important dans le monde pour le Groupe, qui emploie dans l’Hexagone 2 800 collaborateurs répartis sur 9 sites et usines y compris un centre de Recherche & Développement mondial pour le papier basé à Kunheim en Alsace.

En France, SCA (sca.com/fr) est investi de façon continue dans la réduction de son empreinte environnementale. Depuis 2010, SCA a réduit en France, par tonne de produits manufacturés, ses émissions de CO2 de 30 %, sa consommation d’eau de 11 % et d’énergie de 17 %. Par ailleurs, SCA recycle 96,4 % de ses déchets industriels. D’ici fin 2015, son site industriel de Kunheim qui produit des mouchoirs ainsi que du papier hygiénique pour la marque Lotus et des essuie-tout pour la marque Okay, sera équipé d’une station biologique de traitement des eaux usées, parachevant alors l’objectif du Groupe d’équiper toutes ses usines de dispositifs similaires.

SCA est également impliqué dans plusieurs programmes d’économie circulaire. Avec 110 000 tonnes par an, l’usine SCA de Hondouville, dans l’Eure, est l’un des plus importants sites industriels français de recyclage de vieux papiers et de briques alimentaires pour la production de papier toilette, d’essuie-tout et de serviettes en papier.

L’engagement de SCA passe également par le respect de l’Homme. SCA est engagé depuis 5 ans dans un partenariat avec la Croix-Rouge française qui permet de fournir des « kits d’hygiène » aux personnes en grande précarité sur l’ensemble du territoire français, y compris dans les départements et territoires d’outre-mer. Depuis 2011, SCA finance la production et la distribution des « kits d’hygiène ». D’ici 2017, près de 600 000 kits d’hygiène auront été distribués en France.

commentaires