Lego : la fin du plastique, vive les matériaux durables

© Lego

© Lego

Elles ont pour beaucoup bercé notre enfance, suscité même pour certains des vocations de bâtisseur, de constructeur de buildings et autres appareils spatiaux, nous parlons bien sûr des petites briques de couleur en plastique siglées « Lego », accompagnées de bonhommes à la peau jaune et aux mains en forme de pince. « Plastique », ça y est, le mot est lancé… mais à l’heure où les réflexions sur l’environnement, le climat et la préservation de la planète se font de plus en plus présentes, véritable enjeu planétaire, il fait de plus en plus tache et la société danoise, fondée en 1932, dirigée par Jørgen Vig Knudstorp, appelle de ses vœux une briquette plus respectueuse de l’environnement, bien décidée à trouver un substitut au plastique qu’elle utilise en masse. BFM Business avançant le chiffre de 6 000 tonnes de plastique utilisées annuellement par la firme.

Lego, parti en quête de matériaux durables, c’est-à-dire à faible empreinte environnementale et sociale, veut se donner les moyens pour atteindre son objectif d’ici 2030, date à laquelle la société espère pouvoir enfin fabriquer ses jouets avec des matériaux alternatifs, et a donc décidé d’investir pas moins de 1 milliard de couronnes danoises dans « la recherche, le développement et la mise en œuvre de nouvelles matières premières durables ». Briquettes et emballages devraient ainsi bénéficier de ces dernières. « L’investissement annoncé aujourd’hui témoigne de notre volonté d’avoir un impact positif sur la planète dont hériteront les générations futures. Il s’inscrit dans la lignée de la mission du groupe Lego et de la devise d’Ole Kirk Kristiansen, qui était mon grand-père mais aussi le fondateur du groupe Lego : « Seul le meilleur est assez bien », a ainsi déclaré Kjeld Kirk Kristiansen, à qui appartient le groupe Lego.

Le siège social du groupe Lego de Billund devrait ainsi accueillir un centre dédié aux matériaux durables : le Sustainable Materials Centre dont la création vient d’être annoncée en ce mois de juin, tout comme le recrutement de 100 spécialistes dans les années à venir, qui auront fort à faire pour trouver des alternatives durables, de qualité et sûres pour la fabrication des milliards de briques (plus de 60 milliards en 2014 !). Mais ils pourront compter sur les nombreux partenariats que noue Lego pour mener à bien cette mission, comme avec le World Wildlife Fund (WWF).

commentaires