Le transport aérien français s’engage à réduire les émissions de CO2

actu-rse-adp-aeroport-roissy-avionsÀ l’occasion de la 51è édition du salon aéronautique du Bourget à Paris, Aéroports de Paris (ADP), Air France-KLM et le Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales (GIFAS), trois acteurs majeurs français du transport aérien, se sont engagés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, à améliorer leur consommation d’énergie et à développer les biocarburants.

Par la signature d’une déclaration commune, ils ont confirmé ce 18 juin « leurs engagements d’amélioration de l’efficacité énergétique et d’atteinte, à terme, d’une économie bas-carbone » et « leur volonté partagée de maintenir et de renforcer sur le long terme leurs implications dans la lutte contre le dérèglement climatique ». Cette initiative du transport aérien français intervient 6 mois avant la 21e Conférence de Paris sur le climat (ou COP21) organisée en France en décembre 2015 sous l’égide des Nations Unies.

Aéroports de Paris s’engage à :
-Diminuer les émissions de CO2 de ses infrastructures aéroportuaires par passager de 50% entre 2009 et 20202, tout en développant le trafic
-Améliorer sa performance énergétique de 1,5% par an sur la période 2016-20203, ce qui représentera une réduction d’environ 15% entre 2009 et 2020
-Etablir la part d’énergies renouvelables dans la consommation finale de ses aéroports à 15% en 2024

« Je m’engage à mobiliser l’ensemble des collaborateurs du Groupe Aéroports de Paris pour faire de la lutte contre le réchauffement climatique un objectif au cœur de notre stratégie. Je suis convaincu que le respect de l’environnement est un moteur de développement et de compétitivité. Le Groupe rend compte annuellement de ses engagements en toute transparence », a déclaré Augustin de Romanet, Président-directeur général Aéroports de Paris.

Air France – KLM s’engage à :
-Réduire les émissions de CO2 de ses opérations aériennes de 20% d’ici 2020 par rapport à 2011, exprimées en grammes de CO2/passager/km
-Améliorer de 20% la performance énergétique de ses installations fixes d’ici 2020 par rapport à 2011, exprimée en eq. kWh/m²
-Mobiliser tous les acteurs pour promouvoir la création d’une filière de biocarburants pour l’aviation en France et aux Pays-Bas

« Je m’engage à proposer à chacun de nos clients un voyage attentionné, innovant et responsable. L’ensemble des équipes d’Air France et de KLM sont engagées de longue date à développer notre activité de façon durable et respectueuse de l’environnement. C’est un axe majeur que nous souhaitons poursuivre dans le cadre de notre plan stratégique Perform 2020 », a indiqué Alexandre de Juniac, Président-directeur général Air France – KLM.

Les industriels du GIFAS s’engagent à :
-Poursuivre l’effort de recherche partenariale du CORAC pour faire converger toutes les innovations technologiques afin que les nouveaux appareils réalisent une réduction de 50% des émissions de CO2 en 2020 et de 75% en 2050 (référence année 2000)
-Soutenir l’objectif de la Commission Européenne d’une production de 2 millions de tonnes de biocarburants aéronautiques en 2020, grâce à des actions d’accompagnement et de validation de la chaîne de mise en œuvre
-Poursuivre la réduction de l’empreinte carbone de leurs sites et de leurs activités industrielles à chaque étape du cycle de vie, en associant l’ensemble de la filière

« Je m’engage au nom de tous les industriels du GIFAS à poursuivre la mobilisation forte de tous les acteurs contre le réchauffement climatique et à amplifier nos efforts de recherche et développement vers l’amélioration de la performance environnementale de nos produits », a affirmé Marwan Lahoud, Président du GIFAS.

commentaires