Le groupe Doublet récompensé pour son encre à base d’hémoglobine de synthèse, écologique et économique

Stux

Stux

Le fort engagement de l’entreprise Doublet, spécialiste de l’impression et de la confection de supports de communication, en matière de RSE (responsabilité sociétale des entreprises) et plus particulièrement au niveau environnemental la pousse sans cesse à innover et à concevoir de nouveaux produits plus en accord avec la nature et épousant leur démarche « Green Process ».

Faisant sien l’adage « Innover et s’adapter à son marché sont les deux mamelles de la réussite économique », la société Doublet travaille depuis plusieurs années, 15 ans, sur la mise au point de nouvelles encres. Son service recherche et développement s’attelant notamment autour du projet K qui, il y a quelques semaines, a été récompensé par le prix international de l’Innovation textile de la fondation Théophile Legrand : l’encre K, s’appuyant sur les travaux sur l’hémoglobine bovine de la responsable R & D de l’entreprise Doublet, Ludivine Dumont-Meunier, étant très innovante.

Cette dernière est ainsi formulée à partir de molécules d’hémoglobine de synthèse et présente nombre de qualités d’un point de vue économique et environnemental : moins chère parce qu’elle sèche vite, le poste de dépenses énergétiques pour le séchage s’en trouvant réduit, et aussi parce qu’elle fait moins appel aux solvants (ce dernier coût étant divisé par deux) ; ainsi, elle est non toxique et sans allergène en raison d’une faible teneur en composants chimiques : soit seulement 25 %, contre 60 % pour une encre classique. Bref, une encre plus écolo et respectueuse de l’environnement, et qui n’attend plus qu’à être industrialisée.

commentaires