La FNADE milite pour une refonte du système de reporting déchets des Etats européens

GreenStar

GreenStar

La Fédération Nationale des Activités de la Dépollution et de l’Environnement, la FNADE, organisation professionnelle représentative des industriels de l’environnement (220 entreprises privées, 54 256 salariés en France), monte une nouvelle fois au créneau, pour dénoncer le système de reporting déchets des Etats européens qui, selon elle, renvoie une image faussée de l’engagement de la France en matière de recyclage, appelant ainsi à une refonte de ce dernier.

Une réaction qui fait suite à la publication des statistiques européennes sur les déchets municipaux par Eurostat, l’Office statistique de l’Union européenne, et qui ne sont pas en faveur de la France, la FNADE considérant ainsi que les efforts français en matière de recyclage sont largement sous-estimés, alors même que la France confirme ses objectifs ambitieux de prévention et de recyclage des déchets. La Fédération Nationale des Activités de la Dépollution et de l’Environnement pointe ainsi de grands écarts en ce qui concerne le calcul de performance en matière de tri et de recyclage selon la méthode qui est utilisée.

La FNADE appelle ainsi à une plus grande harmonisation des méthodes de reporting, rappelant au passage que la France fait partie des leaders européens producteurs de matières issues du recyclage et que le pays, après avoir recyclé 54 % des déchets produits par les ménages et les entreprises en 2010 (selon une étude du Conseil National des Déchets, institution consultative), table sur deux tiers pour 2025.

commentaires