Intel dote son siège mondial d’éoliennes

© Intel

© Intel

Engagé dans des programmes de création et de distribution d’énergie durable, le géant mondial du semi-conducteur, Intel, a fait fleurir sur le toit de ses locaux de Santa Clara, en Californie, des micro-turbines éoliennes, au nombre de cinquante-huit, qui viennent récemment d’être mises en fonctionnement. L’objectif étant bien sûr d’apporter sa contribution en matière de transition énergétique, soit le passage d’énergies non renouvelables à des énergies renouvelables, plus respectueuses de l’environnement, mais aussi, à travers les données récoltées, de mieux comprendre et cernée l’énergie verte pour poursuivre dans la voie du développement durable.

C’est en partenariat avec JLM Energy, société spécialisée dans la fabrication de produits conçus pour réduire la dépense d’énergie de ses clients, qu’Intel a conduit ce projet d’installation de micro-turbines éoliennes au sommet de son siège mondial déjà doté de panneaux solaires, ces dernières affichant environ deux mètres de hauteur pour un poids d’environ quatorze kilogrammes. Un gabarit somme toute assez contenu, les rendant de ce fait polyvalentes en ce qui concerne leurs utilisations mais aussi leurs applications, souligne Intel dans son communiqué, une installation dans des petites entreprises ou même chez des particuliers étant possible.

S’appuyant sur les vitesses moyennes du vent observées localement, Intel avance le chiffre de quelque 65 kilowattheures d’électricité quant à la production annuelle pour chaque micro-turbine éolienne, avec une production effective 65 % du temps. Pour améliorer un maximum la production d’électricité, les cinquante-huit micro-turbines éoliennes ont pris place en périphérie du toit, un positionnement qu’Intel explique en indiquant que c’est afin qu’elles captent mieux le vent et qu’elles ne gênent pas les panneaux solaires déjà présents. A noter que le siège de Santa Clara ne sera pas le seul site de la firme à bénéficier de micro-turbines éoliennes, il en sera de même à Guadalajara, au Mexique, où le parc éolien cohabitera avec des pompes à chaleur géothermique.

 

commentaires