HOP! pour un transport aérien mieux intégré à son environnement

actu-rse aeroport avion_hop_v_valdoisLa compagnie aérienne française HOP! soutient, depuis 2 ans, un projet visant à connaitre la biodiversité sur  plusieurs  aéroports desservis par la compagnie, en partant d’une intuition simple : « connaître la biodiversité sur ces espaces, c’est prendre conscience de notre environnement, le respecter et agir pour  préserver l’avenir« .

« A contre-­courant des idées reçues, explique HOP!, ces espaces aéroportuaires sont naturellement protégés et appartiennent potentiellement aux dernières grandes prairies d’Europe. A ce titre, ils abritent une faune et une flore constitutives des écosystèmes locaux et sont parties prenantes des trames vertes, dans la mesure où ils sont un passage et non un obstacle à la dissémination des espèces« .

Aujourd’hui, la compagnie aérienne HOP!, associée à d’autres acteurs du transport aérien (l’aéroport de Castres Mazamet, l’aéroport Lorraine Airport, l’aéroport de Paris Orly, l’aéroport de Perpignan Sud de France et la Direction Générale de l’Aviation Civile), crée une nouvelle association baptisée « HOP! Biodiversité« . Le but est d’évaluer cette biodiversité, d’identifier les bonnes pratiques et de promouvoir une gestion des espaces plus naturelle et respectueuse de la biodiversité. Cette association a été officialisée ce jeudi 18 juin, au Salon du Bourget, en présence de la Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie.

HOP! Biodiversité s’appuie sur un comité scientifique réunissant des scientifiques du Muséum national d’Histoire naturelle et des universitaires. Ce comité est le garant de la méthodologie mise en œuvre et des résultats obtenus sur le terrain. A l’échelle nationale et via les programmes de sciences participatives mis en place, les zones aéroportuaires peuvent constituer un réseau de fournisseur de données  biologiques. Gilles Bœuf, président du Muséum national d’Histoire naturelle et François  Bouvier,  président  du comité scientifique HOP! Biodiversité, apportent leur patronage à cette nouvelle institution chargée de protéger la faune et la flore des espaces aéroportuaires.

commentaires