Des bars et restaurants du 9e arrondissement de Paris participent au recyclage des mégots

PublicDomainPictures

PublicDomainPictures

Dans le 9e arrondissement de Paris, des cafetiers et des restaurateurs ont décidé d’apporter leur soutien à la mairie d’arrondissement dans sa lutte contre la pollution générée par l’incivilité de certains fumeurs, qui n’hésitent pas à jeter leurs mégots de cigarette sur les trottoirs, un acte passible d’une amende de 35 euros et qui passera dès septembre à 68 euros pour les contrevenants qui seront pris sur le fait. Comment ? En participant à une opération expérimentale de collecte des mégots de cigarette, lancée par la maire UMP Delphine Bürkli.

Le restaurant « Le Mastroquet », le bar « Le Colimaçon » et les bars/restaurants « Café M » et « Le Smiley », entre autres, disposent désormais d’une boîte, prépayée par la maire (prix unitaire 70 euros), pour collecter les mégots éteints, ces derniers étant amenés ensuite à être recyclés, la société TerraCycle se chargeant de tout le processus. C’est à Mende, en Lozère, où se situe le centre de tri de TerraCycle, que les mégots sont acheminés, la matière organique et la matière plastique sont séparées, la première, soit le papier, le tabac et les cendres, finissant en compost, alors que la deuxième, soit le filtre, servira à la fabrication de plaques en plastique destinées à la construction ou de billes pour fabriquer des poubelles, des bancs ou encore des palettes, par exemple.

Les mégots en chiffres : 1 mégot met 12 ans pour se dégrader, 1 mégot peut polluer jusqu’à 500 litres d’eau, enfin, chaque année, 350 tonnes de mégots salissent les rues de Paris !

commentaires