COP21 : la Croix-Rouge française s’engage pour éviter le pire

© La Croix-Rouge

© La Croix-Rouge

Du 30 novembre au 11 décembre 2015, Paris accueillera la COP 21. La Croix-Rouge sera bien évidemment présente à ce rendez-vous international incontournable. A 50 jours de cet événement et au lendemain  des intempéries qui ont ravagé le Sud-Est de la France et mobilisé ses bénévoles, La Croix-Rouge française est plus que jamais déterminée à interpeler le plus grand nombre sur la nécessité de lutter contre les dérèglements climatiques.

« La Croix-Rouge française a, depuis toujours, la vocation de lutter contre toutes formes de souffrance. Et si elle s’attache à secourir, elle donne aussi à tous ceux qui croisent son chemin, les moyens de se renforcer. Dans ses actions en France comme à l’international, elle met tout en œuvre pour atténuer les vulnérabilités des femmes et des hommes à qui elle vient en aide. L’adaptation au changement climatique et la réduction des risques qui lui sont liés en font tout naturellement partie intégrante.»
Professeur Jean-Jacques Eledjam, Président de la Croix-Rouge française.

Selon le Rapport sur les Catastrophes dans le monde 2015 de la Fédération Internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge,  près de 107 millions de personnes ont été affectées par des catastrophes en 2014, générant plus de 19 millions de personnes déplacées ou migrants .  Une hausse de 90 cm du niveau des océans toucherait directement 600 à 700 millions de personnes . En  France, 303 communes et 1,4M d’habitants sont menacés de submersion marine . Même s’il ne s’agit là que de quelques chiffres, ils interpellent tout particulièrement sur l’impact implacable des changements climatiques sur le devenir de millions de personnes.

A l’occasion de la Journée Internationale de la prévention des catastrophes naturelles 2015 qui aura lieu le 13 octobre et à 50 jours de la COP21, la Croix-Rouge française rappelle son engagement de tous les instants pour lutter contre le dérèglement climatique. Un engagement d’autant plus fort que ses bénévoles restent toujours mobilisés pour venir en aide aux sinistrés des intempéries catastrophiques qui ont ravagé le Sud-Est de la France il y a quelques jours.
Comme les autres composantes du Mouvement international auquel elle appartient, la Croix-Rouge française s’implique ainsi de manière croissante et organisée dans des stratégies d’adaptation permettant aux personnes et aux populations en situation de vulnérabilité de subir moins intensément les effets délétères du changement climatique. Ces actions sont traversées par trois concepts clés : la prévention, le renforcement des capacités des communautés locales et la résilience, qui se retrouvent dans de nombreuses missions de l’association.

Formation pour le grand public sur la conduite à tenir en cas de catastrophe, plateformes régionales de préparation et d’intervention dans les Caraïbes, dans l’Océan indien  et dans des zones très exposées… Mais encore, projets d’adduction d’eau, d’amélioration de l’hygiène et de l’assainissement, de meilleure gestion des sols et de sécurité alimentaire dans des régions  sous fort stress climatique, construction d’une ferme solaire aux Philippines, sur l’île de Cebu, suite au typhon Haiyan ou encore plantation de mangroves pour renforcer les barrières naturelles aux catastrophes… Ce ne sont que quelques-unes des initiatives que la Croix-Rouge française développe au quotidien en France et à l’international.

La Croix-Rouge française a ainsi choisi la Journée Internationale de la prévention des  catastrophes naturelles pour interpeler le plus grand nombre sur ces problématiques essentielles. Une campagne percutante mettant en scène des solutions extrêmes répondant à des risques extrêmes à découvrir dans les plus grands quotidiens nationaux payants et gratuits, qui ont gracieusement offert leurs espaces.

Rapport annuel 2014 de l’IDMC – 5e rapport du GIEC, 2014 – Circulaire ministérielle du 2 août 2011 relative au plan de prévention des risques naturels littoraux

commentaires