BNP Paribas réduit son empreinte carbone via Qarnot Computing

BNP Paribas environnementLa start-up française Qarnot Computing, fondée en 2010 par Paul Benoit, créateur du « radiateur numérique » Q.Rad, peut compter un nouveau client : à savoir BNP Paribas, premier institut bancaire français à avoir recours à ce système de radiateurs-serveurs, dont est à l’origine Qarnot Computing, qui réutilise ingénieusement la chaleur générée par des ordinateurs en charge de réaliser des calculs complexes pour le compte d’entreprises.

Contrairement aux data centers, ici pas besoin de climatisation pour assurer un quelconque refroidissement puisque le but n’est pas de venir à bout de la chaleur mais bien de la réutiliser pour chauffer et ce, gratuitement des infrastructures. Une démarche à la fois écologique et économique.

Des arguments auxquels BNP Paribas a été sensible, nouant ainsi un partenariat avec Qarnot Computing dans un souci de valorisation de l’énergie consommée par ses serveurs informatiques. David Sibai, Ingénieur Financier, Recherche Quantitative, BNP Paribas CIB indiquant que « grâce à ce partenariat, BNP Paribas CIB réduit l’énergie consommée par ses serveurs informatiques en basculant une partie (5 %) de ses calculs de risques sur la plateforme de Qarnot Computing ». Les calculs sont ainsi décentralisés sur les radiateurs numériques de Qarnot Computing, BNP Paribas réduisant ainsi « de 75 % l’empreinte carbone des calculs informatiques impliqués ».

commentaires