Santé : Assu 2000 veut faire bouger !

© Assu 2000 Défi Run

© Assu 2000 Défi Run

En 2014, le premier réseau de courtage indépendant Assu 2000 lançait la course : Défi Run Assu 2000, pour encourager la pratique du sport auprès de tous pour conserver une bonne santé, dans le cadre de son programme Fit Challenge Assu 2000 qui propose à travers la France des séances de coaching sportif. Assu 2000 en tant qu’assureur responsable voulant promouvoir l’activité physique dont les bienfaits sont notables aussi bien sur le corps que sur l’esprit. De juin à novembre de cette année, la Défi Run Assu 2000 revient pour une seconde édition, avec cinq rendez-vous : Toulouse (14 juin), Marseille (13 septembre), Paris (17 et 18 octobre), Nice (22 novembre) et Villeneuve-d’Ascq où aura lieu la première course de l’année, le 7 juin prochain.

La Défi Run Assu 2000 consiste en une course de 5 kilomètres (à partir de 12 ans) ou 10 kilomètres (à partir de 16 ans) agrémentée de quatre défis : Speed, Strong, Agility et Resist, lancés par des personnalités reconnues du monde du sport ; après Stéphane Diagana, Mehdi Baala, Christine Arron, Brahim Asloum, Jean Galfione, Muriel Hurtis, Leslie Djhone, Marc Raquil, ou encore Bob Tahri en 2014, au tour de Laury Thilleman, Ladji Doucouré, Mehdi Baala et Marc Raquil de challenger les participants de la Défi Run Assu 2000. Laury Thilleman sollicitant leur agilité, Ladji Doucouré leur rapidité, Marc Raquil leur force musculaire et Mehdi Baala leur endurance et résistance.

C’est au Stadium Lille Métropole (Parc du Héron), que Villeneuve-d’Ascq accueillera le 7 juin 2015 de 8 heures à 19 heures la course qui, outre un aspect « santé publique », revendique aussi un côté solidaire, chaque inscription (22 euros – 5 km ; 27 euros – 10 km) donnant effectivement lieu à 1 euro de don qui viendra soutenir les travaux de recherche contre les maladies cardiovasculaires de l’Institut Pasteur. Les maladies cardiovasculaires, imputables notamment à la sédentarité, étant la première cause de mortalité dans le monde, selon l’OMS.

commentaires