La compagnie aérienne HOP! reconnue pour sa politique biodiversité

actu-rse aeroport avion_hop_v_valdoisLa compagnie aérienne HOP! obtient la reconnaissance du Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie (MEDDE) pour son engagement dans la Stratégie nationale pour la biodiversité (SNB).

Dans le cadre de la COP 21, Ségolène Royal, Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, a remis ce jour à Lionel Guérin, Président de HOP!, l’attestation de reconnaissance d’engagement  à la SNB pour 2015, pour son programme HOP! Biodiversité.

Fidèle à ses valeurs de proximité et de responsabilité, ainsi qu’à son ancrage dans les régions, HOP! a initié à l’automne 2013, des études visant à évaluer et valoriser la biodiversité présente sur plusieurs aéroports volontaires de son réseau (Castres Mazamet, Perpignan Sud de France, Lorraine Airport et Aéroports de Paris pour l’aéroport de Paris-Orly), identifier les bonnes pratiques et ainsi promouvoir une gestion des espaces plus naturelle et respectueuse de cette biodiversité.

De cette démarche avec ces quatre aéroports partenaires, à laquelle s’est associée la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC), est née l’association HOP! Biodiversité, créée le 18 juin 2015 à l’occasion du Salon du Bourget.

Lionel Guérin a déclaré : « Une compagnie aérienne et des aéroports peuvent jouer un rôle positif en matière environnementale. HOP! Biodiversité propose une vision du transport aérien où la mobilité et l’environnement sont compatibles. Les aéroports abritent une biodiversité ordinaire riche, parfois exceptionnelle, dont nous, acteurs de l’aérien, sommes responsables. En partageant les bonnes pratiques, au travers de programmes de sciences participatives, la biodiversité s’accroîtra ».

Roland Seitre, Docteur-Vétérinaire et Directeur de la toute nouvelle association, a confié : « A notre niveau, bien gérer les écosystèmes de prairies aéroportuaires, qui sont aussi des puits de carbone, c’est déjà amener une petite pierre dans l’atténuation et la résolution de problématiques environnementales. Sachant que cette petite pierre représente des milliers d’hectares au niveau national : les aéroports possèdent des prairies d’une surface équivalente à un grand parc national ».

commentaires