ExxonMobil investit 10 millions de dollars contre le paludisme

ExxonMobil, paludismeLe paludisme, cela fait maintenant 15 ans que la société pétrolière et gazière américaine ExxonMobil tente de l’éradiquer dans le monde, cette maladie parasitaire dont on peut tout à fait guérir et dont on peut se prémunir, étant encore responsable de la mort de plus d’un demi-million de personnes chaque année. Mais malgré ces nombreuses années de combat, l’engagement d’ExxonMobil ne faiblit pas. Et dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre le paludisme, qui a eu lieu en fin de semaine dernière, ExxonMobil a annoncé de nouvelles subventions pour cette année.

ExxonMobil et sa fondation d’entreprise vont ainsi financer à hauteur de pas moins de 10 millions de dollars plusieurs actions, notamment en matière de recherche (par exemple, soutien de Worldwide Antimalarial Resistance Network, de l’université d’Oxford…), de traitement (par exemple, soutien de Seed Global Health…), ou encore de prévention (par exemple, soutien d’Africare, de Jhpiego, de Grassroot Soccer…), sans oublier le renforcement des moyens déjà mis en place. Ces 10 millions de dollars s’ajoutant aux 140 millions de dollars déjà investis lors de ces 15 dernières années. L’entreprise tend à faire disparaître totalement la maladie. Une utopie ? Finalement, pas tant que ça, le défi semble possible à réaliser mais en maintenant les efforts et la pression sur la maladie.

Les chiffres indiquent déjà une nette amélioration de la situation : avec des taux de mortalité presque réduits de moitié depuis 2000 et le nombre de cas recensés divisé par plus de trois sur le continent africain, indique ExxonMobil. Seule ombre au tableau et pas des moindres : la résistance aux médicaments antipaludiques et aux insecticides, la maladie étant inoculée par une piqûre de moustique. D’où l’importance de mener toujours des recherches.

commentaires