Playmobil va sortir des figurines handicapées

© Toy Like Me

© Toy Like Me

En avril dernier, Facebook accueillait une nouvelle page, celle dédiée à une campagne baptisée « Toy Like Me » lancée par des parents ayant des enfants en situation de handicap, demandant aux acteurs du secteur du jouet de créer des jouets à l’image de leurs enfants, à travers lesquels ils puissent se reconnaître et qu’ils leur permettent de prendre confiance en eux, plutôt que de leur imposer des idéaux irréalistes auxquels ils ne peuvent aspirer. Cette page ayant pour vocation de véhiculer leur « revendication », quant à une meilleure représentation du handicap dans les jouets, et de fédérer autour d’elle un maximum de personnes.

A ce jour, 18 480 personnes leur ont ainsi apporté leur soutien, les gratifiant d’autant de mentions « J’aime » ; concernant l’industrie du jouet, si la société britannique MakieLab a adhéré à l’idée en lançant des packs d’accessoires : appareils auditifs, cannes blanches pour les malvoyants ou encore tache de naissance pour ses poupées personnalisables, un mastodonte affichant pour 2014 pas moins de 595 millions d’euros de chiffre d’affaires vient de répondre positivement à l’appel lancé par « Toy Like Me », à savoir Playmobil, la première marque de jouets allemande qui commercialise ses célèbres figurines en plastique depuis les années 70 et ce, avec toujours autant de succès, dont on a appris récemment la mort de son fondateur Horst Brandstätter.

Playmobil, touché par le mouvement « Toy Like Me », a ainsi déclaré sur sa page Facebook Playmobil UK apporter son « soutien total » et avoir été inspiré par la campagne. Attentif aux commentaires et aux souhaits de ses clients, Playmobil va ainsi fabriquer une gamme incluant des personnages avec des handicaps. Et une partie des profits sera reversée à un organisme de bienfaisance, dont le choix est laissé à « Toy Like Me ». Dans ses prochaines productions, Playmobil s’attachera également à rendre mieux compte de la diversité, en intégrant davantage de personnages déficients.

commentaires