Le festival de Cannes célèbre les femmes

festival de cannes diversité femmeDepuis quelque temps, plusieurs voix se sont élevées pour dénoncer une sélection jugée trop masculine au festival international du film de Cannes. Pour la 68e édition qui se tiendra du 13 au 24 mai 2015, avec pour maître de cérémonie Lambert Wilson et pour présidents du jury les frères Coen, Joel et Ethan (Arizona Junior, Barton Fink, Fargo, The Barber : l’homme qui n’était pas là, Inside Llewyn Davis), la situation est appelée à changer.

En effet, cette année, les femmes de l’industrie du cinéma seront mises à l’honneur, tout d’abord avec l’affiche qui a été dévoilée : Ingrid Bergman ayant été choisie pour incarner le festival sur papier, avec une magnifique photo d’elle réalisée par David Seymour, mais aussi avec le lancement du programme Women in Motion en collaboration avec le groupe Kering, partenaire officiel de l’événement, qui par le biais de sa fondation d’entreprise soutient déjà la cause des femmes, en combattant la violence dont elles peuvent être victimes et en travaillant pour qu’elles gagnent leur autonomie.

Le but de Women in Motion ? « Mettre en valeur la contribution des femmes au 7e art » au cours de réflexions et d’échanges portant sur la place, le rôle, l’importance, la représentation ou encore le regard des femmes dans le cinéma. L’occasion également de remettre deux prix : l’un récompensant « la contribution d’une personnalité emblématique du cinéma incarnant les valeurs d’ouverture et de diversité promues par Women in Motion » et l’autre « un jeune talent féminin ».

(Mise à jour mai 2015)

L’actrice américaine Jane Fonda a ainsi été récompensée par le Prix d’Honneur Women in Motion « pour la richesse de sa carrière, ses nombreux accomplissements professionnels ainsi que pour son engagement actif et de longue date pour la paix, les femmes et l’égalité ».

La productrice indépendante Megan Ellison a également été mise à l’honneur pour ses « choix professionnels audacieux et singuliers réalisés depuis le début de sa carrière contribuant au renouveau de la scène cinématographique américaine ».

Enfin, un hommage a été rendu à Olivia de Havilland, « pour son talent, sa carrière et son engagement pour le 7e art » et qui fut la première femme à assurer le rôle de présidente du jury du festival de Cannes en 1965.

commentaires