Lane Bryant mise sur la diversité

Lane Bryant, #ImNoAngel, diversitéLa marque de vêtements grandes tailles pour femmes Lane Bryant a mis en images la diversité à l’occasion de sa dernière campagne publicitaire pour sa ligne de lingerie Cacique : #ImNoAngel, balayant au passage d’un revers de main les diktats de beauté imposés par les médias ou encore le monde de la mode. Un pied de nez à tous ceux qui pensent que beauté et sexy riment avec minceur et plus particulièrement à Victoria’s Secret dont les anges filiformes sont visés avec leur « perfect body », ce dernier slogan ayant beaucoup fait réagir.

En effet, Lane Bryant affiche six mannequins aux mensurations plus que généreuses (vis-à-vis des femmes que l’on peut voir habituellement sur papier glacé, minces et où la moindre imperfection de leur corps est photoshopée) et aux origines différentes, une des mannequins laissant même voir une belle cicatrice en travers du ventre.

Une campagne de publicité pour la nouvelle collection de ce printemps – été qui « pousse toutes les femmes à s’aimer », selon les termes de Linda Heasley, présidente de Lane Bryant, réalisée par la photographe américaine Cass Bird, mettant en scène entre autres les mannequins Ashley Graham, Marquita Pring, Candice Huffine ou encore Justine LeGault et qui fait un véritable carton sur la toile depuis quelques jours. De nouveaux critères de beauté sont en passe d’être établis, où la minceur voire maigreur n’est plus spécialement valorisée, la loi française allant d’ailleurs dans ce sens pour endiguer l’anorexie, un mal qui touche notamment le monde du mannequinat. Avec des campagnes de ce type qui se multiplient, demain sera sans doute marqué par plus de diversité dans les médias et la mode.

commentaires