Ipsos dresse un état des lieux de la vie des femmes actives

ipsosDans le cadre du Forum ELLE Active, qui s’attache à promouvoir le travail des femmes, mais aussi l’égalité entre les sexes dans le milieu de l’entreprise, l’institut de sondage Ipsos, partenaire de l’événement qui a eu lieu fin mars au Palais Iéna à Paris, a réalisé un sondage portant sur la vie quotidienne et professionnelle des femmes, dont les conclusions sont édifiantes…

2 003 femmes représentatives de la population française active ont ainsi été interrogées du 23 février au 2 mars 2015, via Internet. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles n’ont pas une vie de tout repos entre le manque de soutien du côté famille (45 % ne pouvant compter sur leur conjoint) et la difficulté à s’imposer en entreprise en osant revendiquer des promotions ou un meilleur salaire (seulement 38 % des femmes pourraient demander une promotion hiérarchique et 40 % une augmentation de salaire). Si l’évolution de la vie a fait que les femmes ont progressivement investi le monde du travail (passant de la maison à l’entreprise), l’inverse n’est pas vrai pour les hommes qui, eux, n’ont que timidement investi le monde de la maison, préférant s’en remettre aux femmes, qui elles jouent sur les deux tableaux, mais qui aimeraient bien à 66 % recevoir davantage d’aide de la part de leur conjoint !

Du coup, la conciliation vie privée-vie professionnelle est rendue plus difficile pour les femmes, qui faute de pouvoir compter sur les hommes à la maison, ne peuvent pas donner toute leur mesure au travail (41 et 40 % des femmes jugeant que la gestion des problèmes au quotidien impacte respectivement leur ambition et leur progression professionnelles, sans parler du stress généré !), travail dont elles déclarent pourtant à 68 % en être satisfaites, malgré une rémunération pas à la hauteur pour près de 60 % d’entre elles et des perspectives d’évolution en berne (56 % d’insatisfaction dans le domaine).

 

commentaires