Facebook veut plus de diversité dans ses rangs

© Simon

© Simon

Le mastodonte des réseaux sociaux sur Internet, Facebook, qui compte de très nombreux utilisateurs à travers le monde (1,44 milliard d’utilisateurs mensuels actifs au 31 mars 2015 !) amorce un changement dans sa politique de recrutement, le but étant pour la société de Mark Zuckerberg créée en 2004 de s’ouvrir davantage à la diversité au niveau de ses employés, qui se chiffrent à 10 082. En effet, comme beaucoup d’autres entreprises de la Silicon Valley, Facebook est en déficit de personnels représentatifs des minorités ou encore de sexe féminin, même si à la tête de la société, outre le fondateur Mark Zuckerberg, on retrouve Sheryl Sandberg au poste de Président-Directeur-Général, Facebook voulant apporter un peu plus de couleur côté employés.

Il faut dire que les derniers rapports, à l’été 2014, concernant la diversité au sein de Facebook étaient sans appel et faisaient clairement état d’un certain déséquilibre : avec, par exemple, 69 % d’hommes occupant un poste chez Facebook, un taux qui monte à 85 % au niveau des métiers techniques ! L’équilibre étant presque atteint seulement au niveau des postes non-techniques, avec cela dit toujours une prédominance des hommes (53 %). Au niveau ethnique, Blancs (57 %) et Asiatiques (34 %) tenant le haut du pavé, peu importe le point de vue (global, métiers techniques, non techniques), les Hispaniques (4 %) ou encore les Noirs (2 %) étant peu représentés.

Pour remédier à la situation, Facebook a donc décidé d’adopter à titre expérimental une nouvelle façon de faire au niveau des entretiens de recrutement, la « diverse slate approach », ces derniers devant être accessibles aux minorités. Facebook n’a rien inventé et reprend la « Rooney Rule » de la Ligue nationale de football américain : concrètement, lors des entretiens d’embauche, au moins une personne appartenant aux minorités doit être reçue pour pouvoir défendre sa candidature. Ce qui devrait aider à faire entrer un peu plus la diversité au sein de Facebook.

commentaires