EDC, 1er futur leader de la RSE au Canada

RSE Canada EDCPlacé 7e en 2014, Exportation et Développement Canada (EDC) parvient cette année à prendre la tête du classement établi par le cabinet de recherche Corporate Knights concernant les 40 futurs leaders en RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) au Canada, un devoir d’exemplarité d’autant plus impératif, compte tenu du fait qu’EDC est une société d’Etat, organisme de crédit à l’exportation, appartenant donc au gouvernement canadien, mais disposant d’une autonomie financière.

 

Sur les 187 entreprises candidates au total, EDC a su faire la différence. Corporate Knights examinant, pour chacune d’elles, 12 indicateurs de performance en se référant à leur reporting, comme la diversité, la santé et la sécurité, l’égalité salariale ou encore les émissions à effet de serre, indique le communiqué de presse.

 

Corporate Knights ne tarit pas d’éloges sur la société EDC, qui « devrait être considérée comme un modèle, tant par les organisations du secteur public que privé » selon l’analyste Michael Yow. Une nomination en 1re place et donc un prix mérité, qui est le fait d’une « pratique constante d’amélioration » pour Signi Schneider, vice-présidente, RSE, mais auquel elle souhaite associer tous les employés, « membres engagés dans la collectivité ». La politique RSE d’EDC reposant sur cinq piliers que sont : l’éthique commerciale, l’environnement et l’examen social, la transparence, l’investissement dans la collectivité et la mobilisation des employés.

commentaires