Une flash mob RePlay/Unilever en faveur du recyclage à Alger

© RePlay

© RePlay

13,5 millions de déchets sont produits annuellement en Algérie, dont seulement 5 % sont recyclés, un dernier chiffre bien trop faible pour la start-up RePlay qui a décidé de mener une opération dont le but est d’inciter les Algériens à adopter des comportements écoresponsables et à être acteurs actifs du recyclage concernant les déchets domestiques, un projet qui a séduit la filiale algérienne de la multinationale anglo-néerlandaise Unilever qui produit des produits alimentaires, de soin et d’entretien, décidant ainsi d’apporter son soutien. Information relayée par El Watan.

Le directeur général d’Unilever Algérie, Faisal Khan, a ainsi déclaré à ce sujet : « Nous avons été impressionnés et enthousiasmés par le dynamisme de ces jeunes. Chez Unilever, nous croyons qu’il est important de développer la culture du tri sélectif, du recyclage auprès des Algériens et de promouvoir les gestes écoresponsables et le faire à l’occasion de cette initiative avec de jeunes Algériens est très important pour nous. » Concrètement, RePlay a investi un des plus importants centres commerciaux d’Alger, de nombreux jeunes portant un tee-shirt siglé « Unilever, RePlay, Cyclofun » débarquant au centre commercial et de loisirs Bab Ezzouar pour réaliser une flash mob pour « sensibiliser les Algériens à l’importance des initiatives citoyennes pour la protection de l’environnement ».

Une bouteille abandonnée volontairement à deux pas d’une poubelle gît sur le sol, les clients du centre passent et repassent sans y faire attention, jusqu’à ce qu’un jeune homme la ramasse et la mette à la poubelle. Une action écocitoyenne qui est le signal le départ pour la flash mob qui va le mettre à l’honneur, ce dernier très surpris par cette agitation autour de lui étant salué et ayant même les honneurs d’un petit podium ! Un petit geste anodin aux grandes conséquences pour l’environnement, dont RePlay veut que le maximum de personnes s’inspire pour un monde durable. RePlay rappelant dans une vidéo sur l’événement que 300 millions d’euros seront perdus par an si l’Algérie ne se lance pas dans la revalorisation et la gestion des déchets !

commentaires