Une charte en faveur du bois construction signée par des maîtres d’ouvrage et bailleurs sociaux d’Île-de-France

© Préfecture de Paris et d'Ile-de-France

© Préfecture de Paris et d’Ile-de-France

Le 7 octobre dernier, Jean-François Carenco, Préfet de la région d’Ile-de-France, Préfet de Paris, et Mme Corinne Rufet, vice-présidente du Conseil régional en charge de l’environnement, de l’agriculture et de l’énergie, accompagnés par près de  vingt collectivités et bailleurs sociaux d’Île-de-France, ont signé leur engagement à valoriser le matériau bois dans la construction de bâtiments neufs ou en rénovation au cours des cinq prochaines années.

Début décembre 2015, la France accueillera et présidera la 21ième conférence des parties de la Convention-cadre des Nations-Unies (COP 21) sur les changements climatiques. Au cœur des débats : « la lutte contre le dérèglement climatique et l’engagement de notre société vers la sobriété énergétique ».

Le bois, matériau écologique et renouvelable, permet de construire des bâtiments sains, économes et durables. Son utilisation dans la construction est, en outre, un enjeu de développement économique majeur. L’usage du bois dans la construction est encouragé par la loi de transition énergétique pour la croissance verte qui entend dynamiser la rénovation énergétique de l’existant par l’utilisation de matériaux bas carbone.

La charte bois construction publique exemplaire Île-de-France est un projet multipartenarial co-construit qui vise à développer l’usage de ce matériau notamment dans la maîtrise d’ouvrage publique francilienne.

Le Crous de Paris a accueilli l’évènement dans son restaurant universitaire La Halle aux farines, choisi pour son extension de 630 m² réalisée en 2014 avec une charpente bois lamellé-collé, des poteaux poutres et un plancher mixte bois-béton (Epicéa d’origine France).

Animée par « FrancîlBois, l’interprofession régionale Forêt Bois, la charte engage les maîtres d’ouvrages publics et les bailleurs sociaux d’Île-de-France (publics et privés),  à augmenter la part du bois dans la construction et la rénovation de bâtiments. Les partenaires quant à eux, se mobilisent pour promouvoir la charte et accompagner les maîtres d’ouvrages signataires.

Les maîtres d’ouvrage publics et bailleurs sociaux suivants ont signé la charte :

  •   Préfecture d’Île-de-France
  •   Conseil régional d’Île-de-France
  •   Crous de Paris
  •   Elogie
  •   Etablissement public d’aménagement EPAMARNE-EPAFRANCE
  •   Etablissement public d’aménagement SENART
  •   L’immobilière 3F
  •   LogiRep – Groupe Polylogis
  •   Paris Habitat OPH (Office public de l’habitat)
  •   OPH Seine Ouest Habitat
  •   SIEMP (Société immobilière d’économie mixte de la Ville de Paris)
  •   SPL Seine Ouest Aménagement
  •   Toit et Joie

Les partenaires suivants ont signé la charte :

  •   Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie (ADEME)
  •   Agence régionale de l’environnement et des nouvelles énergies d’Île-de-France (ARENE)
  •   Comité national pour le développement du bois (CNDB)
  •   Ekopolis – association 1901, pôle de ressources
  •   Fédération nationale de communes forestières (FNCOFOR)
  •   Institut technologique forêt – cellulose – bois construction – ameublement (FCBA)
  •   AORIF – L’Union sociale pour l’habitat d’Île-de-France
  •   Communauté d’agglomération Grand Paris Seine Ouest
  •   Communauté d’agglomération Melun Val de Seine

Dans l’attente de prochaines délibérations, une déclaration d’intention a été signée par :

  •   Ville de Paris
  •   Conseil départemental Seine-et-Marne
  •   Conseil départemental Val-de-Marne
  •   Communauté d’agglomération Plaine Commune
  •   Communauté d’agglomération Val d’Orge
  •   Agence des Espaces Verts de la Région d’Île-de-France
  •   Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse

D’autres structures ont d’ores et déjà manifesté leur intérêt pour la démarche :

  •   Communauté d’agglomération Terres de France
  •   Communauté d’Agglomération des 2 Rives de Seine (CA2RS)
  •   Grand Paris Habitat – Groupe SNI
  •   Parc naturel régional du Gâtinais français

commentaires