SC Johnson annonce un don de 15 millions de dollars visant à aider les familles à travers le monde à se protéger contre des maladies transmises par le moustique comme le virus Zika

© SC Johnson

© SC Johnson

Face à la poussée épidémique mondiale du virus Zika, SC Johnson a annoncé qu’elle ferait un don d’au moins 15 millions de dollars au cours de cette année en vue de fournir des produits devant permettre à des familles dans le besoin  de lutter contre le moustique susceptible d’être porteur de la maladie. Premier fabricant mondial de produits antiparasitaires, dont OFF!®, Raid®, Autan® et Baygon®, SC Johnson s’associera à des ONG internationales et des fondations sanitaires pour fournir des insectifuges personnels, des antimoustiques spatiaux et des insecticides ménagers. SC Johnson fera également des dons en espèces pour couvrir les frais de logistique, de distribution et de matériel didactique. Plusieurs pays sont aujourd’hui en proie à une épidémie du virus Zika et de dengue, et les deux maladies continuent de se propager.

« Les personnes qui travaillent chez SCJ et moi-même avons la ferme volonté de nous assurer que des produits antiparasitaires soient distribués afin d’aider les familles dans le besoin à se protéger contre le moustique susceptible d’être porteur de la maladie », explique Fisk Johnson, le PDG de SC Johnson. « Depuis l’apparition du virus Zika au Brésil et sa propagation à d’autres pays, nous avons accru notre production mondiale afin de garantir l’existence de stocks suffisants de nos produits dans les magasins, et plus important encore, de pouvoir faire des dons comme celui-ci. Nous sommes heureux que ce don puisse aider les personnes qui sont particulièrement exposées aux dangers des maladies transmises par le moustique ».

Au début du mois, l’entreprise familiale a fait don de 54 000 unités d’insectifuge à l’Office de la protection civile du comté de Hawaii. Ce comté fait face à une poussée épidémique de la dengue depuis fin 2015 et le début 2016. Des discussions sont en cours avec nos partenaires en vue de fournir une assistance aux pays d’Amérique latine et des Caraïbes pour offrir une protection contre le moustique susceptible d’être porteur de maladies, comme c’est le cas avec le virus Zika dans certains de ces pays.

Depuis plus de 50 ans, les entomologistes de SC Johnson étudient les insectes à l’Entomology Research Center de Racine, dans le Wisconsin, le plus grand centre privé de recherche entomologique urbaine au monde. Outre son savoir-faire dans le domaine de la recherche, l’entreprise a accru sa production de produits antiparasitaires afin de répondre à la demande croissante face à la flambée épidémique du virus Zika et de la dengue, tous deux transmis par le moustique. SC Johnson mène aujourd’hui ses activités dans plus de 70 pays et commercialise ses produits dans pratiquement tous les pays de la planète.

Conseils pour protéger votre famille

Des insectifuges personnels contenant des ingrédients actifs comme le DEET et la picaridine, qui sont appliqués aux zones exposées de la peau et aux vêtements, constituent une ligne de défense efficace. Comme pour tout insectifuge, il importe que les familles lisent d’abord les étiquettes, respectent les instructions, et optent pour le produit qui répond le mieux à leurs besoins.

Autour de la maison, il convient d’éliminer deux fois par semaine les habitats où peuvent se reproduire les moustiques, à savoir les récipients d’eau stagnante. Les personnes doivent vider, nettoyer et couvrir des récipients comme les seaux, les pots à fleurs, les vieux pneus ou les jouets afin de détruire l’habitat des moustiques. Pour rendre plus difficile l’accès des moustiques à l’intérieur de leur habitation, elles peuvent également couvrir les interstices dans les fenêtres et les portes, et s’assurer que les moustiquaires sur les fenêtres et les portes fonctionnent correctement et ne présentent aucune dégradation.

Les personnes peuvent également minimiser l’exposition aux piqûres de moustiques en portant des vêtements de couleur claire et à manches longues ainsi que des pantalons, des chaussettes et un chapeau. Rentrer sa chemise dans le pantalon et renter les pantalons dans les chaussettes réduit également le risque de piqûres. Si le coin chambre s’ouvre vers l’extérieur, les personnes doivent utiliser une moustiquaire au dessus du lit et recouvrir les porte-bébés.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Centre fédéral américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC) recommandent un ensemble de mesures à prendre pour éviter les piqûres de moustiques. Pour de plus amples informations sur la prévention des maladies transmises par le moustique, rendez-vous sur le site du Centre fédéral américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC) et le centre de ressources de SC Johnson.

commentaires