La Poste pour plus de bien-être au travail

la posteEn matière d’épuisement professionnel, les dernières études en la matière sont plutôt alarmantes, le cabinet Technologia, que préside Jean-Claude Delgènes, fait ainsi état de pas moins de 3,2 millions de salariés qui risqueraient d’être les pauvres victimes d’un « burn-out », un syndrome se caractérisant par une très grande fatigue physique mais aussi psychique, souvent générée par un stress intense dans le monde du travail, dont il souhaiterait qu’il soit requalifié de « maladie professionnelle », une pétition ayant même été lancée dans ce sens.

 

Dans pareille situation de « burn-out », qui peut parfois conduire jusqu’au suicide, ce qui est principalement pointé du doigt, c’est l’organisation du travail qui doit être impérativement revue pour offrir plus de bien-être aux salariés, dont un quart indiquait avoir dû faire face à des problèmes d’ordre psychologique en 2014.

 

Les démarches RSE portant sur l’amélioration du climat au travail ont véritablement tout lieu d’être et d’être encouragées et ce, à tous les niveaux de la petite à la grande initiative. À Vendôme par exemple, fin mars, une semaine axée sur le bien-être a été organisée à la plateforme de tri postal de la rue Chevrier. Une action conduite par Karine Bourrée, directrice des services courrier du nord du département, pour une meilleure qualité de vie au travail, avec au programme conseils nutritionnels, réflexologie, reiki et mise en place d’une salle de repos à l’ambiance zen. Une semaine dont s’est fait l’écho, La Nouvelle République.

commentaires