Opcalia et le Fonds social européen accompagnent les entreprises

BanniereRSE300x300L’OPCA Opcalia met en place avec le FSE (Fonds social européen) un projet « Gouvernance et Management responsables, approche transnationale », afin de mobiliser les TPE-PME adhérentes en faveur de stratégies de sortie de crise s’attachant à moderniser la gouvernance et le management.

La gestion efficiente des ressources humaines est primordiale pour l’entreprise car sa valeur ajoutée se situe justement dans son effectif salarié. En outre, dans un environnement marqué par les tensions sociales sur fond de crise économique et politique, l’entreprise ne peut plus ignorer aujourd’hui le management efficient d’un modèle d’entreprise socialement performante. En cela, la responsabilité sociale de l’entreprise (RSE dans son acronyme) se veut un levier de performance en attirant les investisseurs, motivant ses salariés en développant un dialogue social apaisé afin de faire en sorte que l’entreprise devienne un acteur du développement durable vis-à-vis de toutes ses parties prenantes.

Gouvernance et management responsables

C’est dans ce contexte qu’Opcalia, promoteur de compétences, lance son programme pour une gouvernance et un management responsables, et qui soient des leviers de dynamisation économique et sociale des TPE et PME. Ce projet est devenu incontournable depuis que la réforme de la formation professionnelle a supprimé l’obligation fiscale de formation au profit d’une obligation sociale de formation. Autrement dit proposer un modèle à même d’accompagner les entreprises désireuses d’engager ou d’intensifier leur implication sociale et sociétale.

L’objectif est de favoriser l’appropriation et la mise en oeuvre de la démarche RSE dans les TPE-PME au travers de pratiques et d’outils probants, et qu’elle devienne un outil puissant au service de leur développement et de leur performance économique, au même titre que l’innovation ou la qualité par exemple. La mise en oeuvre de ce projet autour d’un dispositif de mobilisation et de professionnalisation des dirigeants et collaborateurs de TPE- PME permettra de découvrir et de s’approprier les meilleures pratiques d’un management responsable, de remettre l’humain au rang de priorité d’un management responsable, d’impulser des actions favorisant le dialogue social, de sécuriser les parcours professionnels en développant la Gestion prévisionnelle des emplois et Compétences. Les effets attendus sont pour l’entreprise, la sécurisation de son développement et de sa compétitivité via des performances durables ; et pour le salarié, la sécurisation de son parcours professionnel au sein d’une entreprise porteuse de sens et promouvant la qualité de l’emploi.

Le plan d’action sur les années 2015 et 2016 repose sur 3 axes : établir un Référentiel des meilleures pratiques Gouvernance et Management responsables à destination des TPE et PME, outiller le conseil et l’accompagnement des TPE et PME en lien avec les territoires, concevoir et déployer une offre de formation adaptée inter-entreprises « Gouvernance et Management responsables » pour dirigeants et collaborateurs de TPE et PME, prenant appui sur le travail réalisé lors des différentes phases du projet.

Intégration durable en entreprises des jeunes

La précarisation des jeunes en France et dans l’Union européenne ne cesse de croître. En outre, il apparait que les entreprises semblent insuffisamment préparées à l’accueil de jeunes et ne trouvent guère de ressources extérieures, notamment en termes d’accompagnement. C’est pourquoi il est devenu urgent de mobiliser toutes les parties sur cette question de l’accueil et, au-delà, créer les conditions de la confiance entre les nouvelles générations et l’entreprise. C’est donc justement aux jeunes les plus fragiles et les plus éloignés de l’emploi que s’adresse le projet de co-construction de leur processus d’intégration réussie pour les TPE-PME adhérentes d’Opcalia, avec une perspective de labélisation par un organisme certificateur.

Egalité professionnelle entre hommes et femmes

Malgré des avancées indéniables de l’activité féminine, les femmes connaissent des taux de chômage et de précarité plus importants, ainsi que des écarts salariaux avec les hommes, toujours persistants. Pourtant, les entreprises d’au moins 50 salariés ont une obligation d’égalité professionnelle sous peine de pénalités. Opcalia s’engage dans son projet « Question(s) d’Egalité » auprès des entreprises adhérentes, et dans le cadre de nouvelles dispositions législatives s’appliquant depuis janvier 2012, à sensibiliser les entreprises sur le sujet, et les aider à mettre en oeuvre des plans d’action en faveur de la mixité des emplois, de la mobilité professionnelle, de l’accès des femmes à des postes de responsabilité et d’une mise à disposition d’une boîte à outils RH.

commentaires