La France leader de la RSE, sauf en matière d’éthique

RSE FranceComment se positionne la France en matière de performances RSE vis-à-vis des pays de l’OCDE* et les BRICS* ? C’est précisément ce qu’a voulu déterminer une étude réalisée par EcoVadis, dont les résultats ont été dévoilés, mercredi 25 mars, par le médiateur national des relations inter-entreprises Pierre PELOUZET.

 

S’appuyant sur 12 000 évaluations conduites de 2012 à 2014, l’étude tire somme toute des conclusions plutôt favorables à la France, qui se positionne en leader de la RSE, notamment en matière environnementale et sociale face aux pays de l’OCDE et aux BRICS (petites ou grandes entreprises). De bons résultats, qui s’expliquent par « un engagement historique et constant de la France dans ce domaine ». La seule ombre au tableau se cristallise autour de la notion d’éthique, la France faisant moins bien que les pays de l’OCDE en la matière.

 

Ainsi, le monde des affaires en France est montré du doigt pour son manque d’intégrité : la lutte contre les pratiques de corruption et les pratiques anticoncurrentielles, bref le respect d’un certain code de conduite, n’étant pas à la mesure des attentes pour que notre pays devienne champion toute catégorie de la RSE.

 

*OCDE : organisation de coopération et de développement économiques (pays membres : Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Canada, Chili, Corée, Danemark, Espagne, Estonie, États-Unis, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Israël, Italie, Japon, Luxembourg, Mexique, Norvège, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République slovaque, République tchèque, Royaume-Uni, Slovénie, Suède, Suisse, Turquie).

* BRICS : Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud.

commentaires