La fondation NRJ remet 100 000 euros au chercheur Mickäel Tanter

© Institut de France

© Institut de France

Depuis maintenant plusieurs années, NRJ œuvre en faveur de la recherche médicale via sa fondation, créée en 1999 par Jean-Paul Baudecroux, alors président de NRJ Group, cette dernière, outre sa visée humanitaire, s’emploie à soutenir les chercheurs et plus particulièrement dans le secteur des neurosciences, à savoir les sciences relatives au système nerveux. Ainsi, sous l’égide de l’Institut de France, la fondation NRJ apporte annuellement un soutien financier à des travaux scientifiques de chercheurs, ce soutien prenant la forme d’un prix de pas moins de 100 000 euros à destination d’un chercheur ou d’un groupe, du secteur public ou privé.

Cette année, la remise de ce prix a eu lieu en milieu de semaine, dans l’après-midi du mercredi 3 juin 2015, la Coupole de l’Institut de France a ainsi accueilli la cérémonie, au cours de laquelle, le directeur de recherche à l’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale), le professeur Mickäel Tanter, et son équipe ont reçu le prix scientifique de la Fondation NRJ. Les 100 000 euros leur ont été attribués pour récompenser leurs travaux en matière de neuro-imagerie cérébrale et les encourager à poursuivre dans cette voie, où ils sont les pionniers.

Mickäel Tanter, assisté de son équipe, a développé plusieurs technologies d’imagerie : tout d’abord, le « concept d’échographe ultrarapide capable d’atteindre plusieurs milliers d’images par seconde et voir ainsi les vibrations mécaniques du corps humain », donnant lieu à la commercialisation et la vente de plus de 1 000 échographes ultrarapides au niveau mondial, ou encore le fUltrasound – fUS, soit « une technologie d’imagerie fonctionnelle ultrasonore de l’activité cérébrale, basée sur la détection ultrasensible des flux sanguins », dont la sensibilité est annoncée comme 100 fois supérieure à celle de l’imagerie doppler, les flux sanguins dans de très petits vaisseaux du cerveau pouvant ainsi être détectés via des ultrasons.

commentaires