Journée internationale des familles

UN Photo/Shareef Sarhan

UN Photo/Shareef Sarhan

A l’occasion de la Journée internationale des familles ce vendredi 15 mai 2015, le Secrétaire général de l’ONU (Organisation des nations-unies), Ban Ki Moon, a rappellé « toute l’importance qu’il faut accorder à l’égalité des sexes et aux droits de l’enfant au sein des familles d’aujourd’hui ».

La Journée internationale des familles a pour objectif de promouvoir l’égalité des sexes et les droits des enfants au sein des familles. Egalement, elle met en lumière la prévention de la violence familiale à travers le cadre juridique du droit de la famille ainsi qu’un ensemble de programmes d’interventions. Cette année, la journée a pour thème Les hommes en charge ? Égalité des sexes et droits des enfants au sein des familles contemporaines.

« Dans trop de pays, le droit de la famille et les politiques publiques continuent de cautionner la discrimination contre les femmes et ne font aucun cas des droits de l’enfant, tandis que les normes sociales dominantes tolèrent et justifient souvent de nombreuses pratiques discriminatoires, a déploré le Secrétaire général de l’ONU, nous payons tous le prix économique et social de cette situation. La discrimination et l’indifférence conduisent souvent à la violence, mettant en péril la santé des femmes et des enfants et compromettant leurs chances de poursuivre leur scolarité jusqu’au bout et de réaliser leur potentiel. Le cycle tend à se reproduire de génération en génération, du fait que les enfants qui ont subi des violences sont plus à même d’y recourir à leur tour une fois adultes ».

Selon Ban Ki Moon, « le cycle tend à se reproduire de génération en génération, du fait que les enfants qui ont subi des violences sont plus à même d’y recourir à leur tour une fois adultes’’, soulignant que le développement social et économique ‘’ne peut être équitable que s’il repose sur un cadre juridique et des normes sociales équitables, qui confirment les droits des femmes et des enfants ».

De même que l’ONU élabore aujourd’hui un nouveau programme de développement durable et qu’elle lutte en faveur d’un monde où la dignité pour tous serait la norme, Ban Ki Moon a demandé aux pays membres de se mobiliser parallèlement pour les droits des femmes et des enfants dans la famille et dans la société.

 

commentaires