Diversité : Apple fait intervenir des femmes à sa keynote

© Apple

© Apple

© Apple

© Apple

En début de semaine, lundi 8 juin 2015 précisément, avait lieu la keynote d’ouverture de la WWDC 2015 (Worldwide Developers Conference), grande conférence d’Apple, qui se déroule annuellement, pour les développeurs. Outre les nouveautés logicielles, la grand-messe de la firme à la Pomme aura été marquée par la présence de femmes sur scène, en réponse aux attaques dont sont souvent l’objet les entreprises de la Silicon Valley, taxées de sexistes, de misogynes : des procès médiatiques ayant récemment secoué ce monde de la technologie et de l’innovation (Ellen Pao, Tina Huang…). Pour Tim Cook, le CEO de la firme de Cupertino, le manque de diversité dans le milieu technologique est la faute de ses acteurs et, persuadé que la diversité est l’avenir d’Apple, il compte bien remédier au problème. Une des solutions avancées : fournir plus de modèles féminins.

En donnant plus de visibilité aux femmes lors de la conférence, Apple souhaite encourager l’égalité hommes – femmes en entreprise, visibilité qui reste somme toute encore extrêmement limitée, seules deux femmes cadres sont intervenues, contre neuf hommes : à savoir, Jennifer Bailey au sujet d’Apple Pay annonçant de nouveaux partenaires et son lancement au Royaume-Uni ou encore Susan Prescott qui est, pour sa part, monté sur scène pour présenter la nouvelle application Apple de lecture de news : News app (qui occupent toutes deux les postes de vice-présidentes d’Apple), l’avancée n’est pas énorme mais c’est déjà un « petit » pas vers le changement.

Apple, comme beaucoup d’autres sociétés, a de nombreux efforts à fournir en la matière, son dernier rapport de diversité, dont la publication remonte à l’année dernière, faisant état de 70 % d’hommes pour 30 % de femmes, la présence masculine étant encore plus forte en ce qui concerne les métiers et emplois technologiques au sein d’Apple (80 %) ou encore au niveau de la direction de la société (72 %). Des résultats qui ne satisfont pas Tim Cook qui souhaite les améliorer, tout comme ceux relatifs aux minorités.

commentaires