Danone définit une nouvelle politique climat ambitieuse. Objectif : zéro carbone sur son périmètre de responsabilité élargi

© Danone

© Danone

Danone annonce l’adoption d’une nouvelle politique climat fixant l’objectif zéro net émissions  de carbone sur son périmètre de responsabilité élargi, direct et partagé. Pour  y parvenir, Danone co-créera des solutions avec les acteurs de son écosystème : communautés agricoles,  fournisseurs, clients et consommateurs. L’entreprise souhaite ainsi renforcer  la solidité de l’ensemble de sa chaîne alimentaire au service d’une  croissance économique responsable et pérenne.

Fidèle à la vision proposée par  Antoine Riboud dès 1972, l’entreprise continue à s’appuyer sur son double  projet économique et social pour placer les enjeux environnementaux au cœur de  ses activités. C’est dans cette optique que Danone a décidé, en 2000, de se fixer des objectifs environnementaux  quantifiés, ainsi qu’un plan de marche à 10 ans. En 2008, l’entreprise a accéléré le rythme en officialisant son  ambition de réduire son intensité carbone de 30 % en cinq ans sur son  périmètre de responsabilité directe, un objectif qui a été dépassé dès la fin de l’année 20121.

La nouvelle politique climat va  plus beaucoup loin. Elle ne concerne plus seulement son périmètre direct – production, emballage, logistique, fin  de vie des produits – mais aussi son périmètre de responsabilité partagée  (principalement l’amont agricole) qui représente 65% des émissions de carbone.  Danone s’engage donc sur l’ensemble de son périmètre de responsabilité, dont les émissions de carbone s’élèvent à  18,8 millions de tonnes2.

La nouvelle politique climat vise à  long terme le zéro net carbone. Danone s’engage en premier lieu à réduire de 50% en intensité ses émissions de  gaz à effet de serre entre 2015 et 2030, et avant 2025 commencer à réduire ses  émissions en valeur absolue.

 

Pour y parvenir, la stratégie climat de  Danone se décline  en cinq axes :

  • réduire les émissions de gaz à effet de serre sur son périmètre  de responsabilité élargi ;
  • co-créer des programmes de séquestration du carbone dans  l’agriculture, les forêts et les écosystèmes naturels ;
  • éliminer totalement,  d’ici à 2020, la déforestation de la chaîne d’approvisionnement de  Danone ;
  • assurer la résilience de nos cycles pour faire face aux risques  systémiques ;
  • contribuer à l’émergence d’habitudes alimentaires saines en  utilisant les ressources naturelles de façon durable.

Pour Emmanuel Faber, Directeur Général de Danone  : « Nos activités sont directement liées à la  nature et à l’agriculture. Les risques liés au réchauffement climatique sont  nombreux et dégradent les cycles naturels dont nous dépendons mais aussi les  conditions de vie des populations à commencer par les agriculteurs familiaux et  les éleveurs. Aujourd’hui, nous avons décidé d’aller beaucoup plus loin. Nous posons un jalon  supplémentaire vers une croissance plus responsable et pérenne. »

« Pour trouver des solutions,  nous devons adopter une vision globale de la chaîne alimentaire. En envisageant le carbone comme un cycle, nous  pouvons non seulement réduire nos émissions, mais nous pouvons aussi proposer des  solutions de séquestration du carbone dans les écosystèmes naturels, tels les sols, les forêts et les  mangroves, à travers des pratiques agricoles ou des activités de réhabilitation des écosystèmes réduisant les gaz à effet de  serre dans l’atmosphère. Cette approche exige d’innover en permanence et de  répliquer les bonnes pratiques. En conciliant pragmatisme sur le terrain et  expérimentation à petite échelle, nous pouvons développer des outils pour  résoudre les défis complexes liés au changement climatique dans la chaîne  alimentaire », explique pour sa part Pascal De Petrini, Directeur Général  Strategic Resource Cycles de Danone.

Afin d’atteindre ses objectifs,  Danone poursuivra son travail d’innovation sociale en stimulant l’émergence de  nouvelles formes d’alliances et de coopération porteuses de changement.  L’entreprise s’appuiera également sur un module de calcul de l’empreinte  carbone de dernière génération, que Danone a  développé et intégré à son système d’information. L’objectif est de déployer ce  module carbone dans l’ensemble de ses filiales d’ici 2020.

 

1 Réduction de l’empreinte carbone  en intensité  : -42% (en g CO2 / kg de produits vendus) entre 2008 et 2014

2 Chiffre en 2014

commentaires