B & B Hôtels et l’AsnaV s’engagent pour la vue des conducteurs

© B & B Hôtels

© B & B Hôtels

En France, pas moins de 8 millions de conducteurs circulent alors qu’ils ont un défaut visuel non ou mal corrigé selon l’AsnaV, à savoir l’Association nationale pour l’amélioration de la vue, ce qui représente 20 % des conducteurs et qui peut avoir une incidence non négligeable au niveau de la sécurité sur les routes, quand on sait que 90 % des informations nécessaires à la conduite passent par la vue. Malheureusement, les autorités n’accordent pas suffisamment d’attention au thème de la vue, selon l’AsnaV, favorisant plus les thématiques comme l’alcool, la drogue ou encore la fatigue dans leurs campagnes de prévention. Alors que le week-end prochain, sonnera le début des grands départs en vacances, l’association s’est rapprochée de la première chaîne indépendante d’hôtellerie économique, B & B Hôtels, afin de proposer deux journées de prévention.

Ainsi, les 3 et 4 juillet prochains, l’hôtel B & B de Bordeaux Mios invitera les conducteurs à faire une pause dans leur voyage pour venir tester leur vue, en partenariat avec l’AsnaV et ce, gratuitement. L’opération de sensibilisation se déroulant de 8 heures à 18 heures, assurée par une équipe de professionnels qui testera les « fonctions de l’œil sollicitées pour conduire » : vision de près, de loin, binoculaire et latérale. Le champ de vision sera également pris en compte, l’AsnaV rappelant qu’il « se rétrécit à mesure que la vitesse augmente et que la luminosité faiblit ».

Cette opération pour que les conducteurs prennent conscience de l’importance d’avoir une bonne vue et de la faire régulièrement vérifier, car une baisse étant difficile à déceler seul, se poursuivra ensuite sur les réseaux sociaux, à travers de jeux mis en place sur Facebook et Twitter. Chacun pouvant par leur biais tester sa vue, chaque vendredi. L’AsnaV et B & B Hôtels espèrent à travers cet événement changer certaines mauvaises pratiques des conducteurs qui sont encore trop nombreux à ne pas porter leurs lunettes, lentilles, alors qu’ils ont une prescription médicale dans ce sens ! Selon le baromètre 2015 de la santé visuelle des Français AsnaV/OpinionWay, ils seraient 29 %, soit près d’un conducteur sur trois.

commentaires