AREVA : signature majoritaire de l’accord sur la gestion de l’emploi par les organisations syndicales

© David Monniaux

© David Monniaux

Les organisations syndicales CFDT, CFE-CGC, FO et UNSA-SPAEN, représentant plus de 75% des salariés du groupe en France, ont signé le 19 octobre 2015 le projet d’accord sur l’emploi négocié depuis juillet dernier.

Dans le cadre de la mise en œuvre d’un plan de redressement ambitieux, le groupe AREVA a engagé début juillet une négociation à l’échelle nationale avec les organisations syndicales sur les modalités de pilotage et de gestion de l’emploi au cours de la période 2015-2017.

Le contrat de transition sociale 2015-2017 négocié avec les partenaires sociaux entre le 3 juillet et le 30 septembre visait à préciser :

  • les principes de gestion de l’emploi et des compétences sur la période,
  • les modalités d’accompagnement des départs volontaires ainsi que les dispositifs de cessation anticipée d’activité financés par le groupe,
  • les moyens d’appui importants mis en œuvre par le groupe pour assurer l’accompagnement personnalisé des salariés candidats au départ ou à la mobilité interne.

L’accord négocié avec les partenaires sociaux repose sur plusieurs principes essentiels :

  • le recours exclusif au volontariat des salariés jusqu’à la fin du plan soit octobre 2017,
  • la protection et le transfert des compétences clés du groupe,
  • l’équité dans les dispositifs mis en œuvre au sein des 6 sociétés concernées par l’accord,
  • la responsabilité sociale des dispositifs mis en œuvre : les cessations anticipées d’activité étant conditionnées à la liquidation d’une retraite à taux plein ; sécurisation des départs volontaires par un projet professionnel validé ;
  • la priorité donnée à la production et à la sûreté.

Cet accord constitue désormais le référentiel des plans de départs volontaires qui seront mis en œuvre dans les 6 sociétés concernées : AREVA BS, AREVA Mines, AREVA NC, AREVA NP, Eurodif Production et SET.

« Je tiens à saluer la qualité du dialogue social et l’esprit de responsabilité des partenaires sociaux. L’accord que nous avons signé ce jour repose sur le principe du volontariat. Il sécurise l’accompagnement des salariés volontaires au départ dans leurs projets professionnels ou post-professionnels et renforce les dispositifs de mobilité au sein du groupe », a déclaré François Nogué, Directeur Général Adjoint en charge des Ressources Humaines d’AREVA.

Le groupe a annoncé le 7 mai dernier un objectif de réduction de ses effectifs de 3000 à 4000 en France (5000 à 6000 sur l’ensemble du groupe d’ici à fin 2017). Ce projet s’inscrit dans le cadre du plan de compétitivité et des mesures d’économies à hauteur de 1 milliard d’euros à l’horizon 2017 annoncés le 4 mars dernier. Ce plan repose sur 4 piliers : contrôle de l’évolution de la masse salariale et des rémunérations, amélioration de la productivité, sélectivité des achats et stratégie commerciale.

commentaires