19e édition du Mois africain de la prévention des risques professionnels au Sénégal

Mois africain de la prevention des risques professionnels, condition de travail , santeIl y a moins d’une semaine, le 2 avril 2015, à Colobane, avait lieu le lancement, par la caisse de sécurité sociale du Sénégal, de la 19e édition du Mois africain de la prévention des risques professionnels (MAP), sous la présidence de M. Assane Soumaré, en qualité de directeur général de la CSS. L’occasion de faire le bilan sur l’année qui s’est écoulée en matière d’accidents du travail et sur les objectifs poursuivis en cette année 2015. Au nombre des activités pouvant entraîner accidents et maladies professionnels, donc à risques et qualifiées d’« accidentogènes », se classe en bonne place : l’industrie chimique, des bâtiments et travaux publics (BTP), de l’agroalimentaire et des services, révèle la directrice de la Prévention des risques professionnels, Mme Marie Diallo, pointant les mauvais élèves en la matière. Ainsi, quelque 2 500 accidents et maladies professionnels ont fait l’objet d’une déclaration en 2014 au Sénégal, avec une prise en charge par la CSS pour moins de 100 seulement. La diminution de ce chiffre passe par un travail de prévention : sensibiliser, informer, éduquer salariés mais aussi employeurs, telles sont les actions préconisées par M. Assane Soumaré. Toute la raison d’être du MAP, qui est une manifestation conduite par la CSS, en partenariat avec la Direction de la prévention des risques professionnels et le ministère du Travail et qui mise sur le « renforcement des capacités des structures de la santé et de la sécurité au travail et des compétences des acteurs » pour offrir aux salariés un environnement de travail plus sûr et sécuritaire.

commentaires