Microsoft renforce son engagement en France

© Microsoft

© Microsoft

Lors de sa deuxième visite en France, Satya Nadella, CEO de Microsoft, s’est entretenu en tête-à-tête avec le Président de la République, François Hollande. Cet entretien a été l’occasion de réaffirmer que Microsoft continue d’investir en France, soulignant ainsi l’attractivité numérique dans l’Hexagone. Microsoft renforce en particulier son soutien au développement de l’écosystème numérique de la French Tech et confirme un partenariat avec le Ministère de l’Education Nationale pour contribuer à la réussite du plan national pour le numérique à l’Ecole.

  • Satya Nadella, CEO de Microsoft, s’est entretenu avec le Président de la République
  • Microsoft continue d’investir en France : 70 millions d’euros déployés en 3 ans pour les start-up de la FrenchTech et 13 millions d’euros pour contribuer au plan national pour le numérique à l’école

 

Microsoft mise sur les start-up de la French Tech

Depuis 10 ans, Microsoft France est partenaire de l’écosystème numérique innovant français. Avec plus de 2000 start-up aidées depuis 2005 à travers le programme Idées, né en France et devenu mondial ensuite sous le nom de BizSpark, et l’accélérateur Microsoft Ventures ouvert en mai 2013, Microsoft s’inscrit dans une démarche de soutien sur le long terme.

Microsoft se différencie des autres acteurs du marché dans son approche en cherchant à développer en priorité l’activité commerciale des start-up, tout en réduisant leurs charges, en ayant la volonté de contribuer à la pérennisation de leur projet.  Plus précisément, cet apport se concrétise par :

  • Un soutien sur le développement commercial, en les aidant à développer leur chiffre d’affaires auprès des clients et partenaires de Microsoft
  • Un soutien au développement international, en s’appuyant sur son réseau mondial d’accélérateurs Microsoft Ventures localisés dans 7 pays (Chine, Inde, Etats-Unis, Israël, Royaume-Uni, Allemagne, France)
  • Un soutien technologique, en donnant accès gratuitement à des logiciels et des services Cloud

Microsoft n’investit pas au capital des start-up mais travaille en étroite collaboration avec la Banque Publique d’Investissement (BPI) et les fonds de Capital risque français pour faciliter l’accès au financement haut de bilan de ces start-up.

Le premier déplacement de Satya Nadella en France avait déjà été l’occasion de venir rencontrer un cercle de start-up innovantes issues de l’accélérateur parisien Microsoft Ventures pour une session de pitchs devant les investisseurs.

Cette année, Microsoft a choisi d’aider les start-up à travers un nouveau programme nommé « Microsoft pour les start-up de la FrenchTech » afin de démocratiser l’accès aux dernières innovations technologiques du Cloud et du Big Data, notamment le Machine Learning, expertise auxquelles elles n’auraient pas eu accès autrement. Ce programme comprend aussi un accompagnement business, Microsoft s’engageant dorénavant à soutenir les start-up à toutes les étapes de leur développement. Elles pourront ainsi accéder aux programmes des ateliers (Tech Talk), au Customer Access Program (pitch devant des clients) et au DémoDay (pitch devant des investisseurs).

 « Toutes les start-up de la French Tech sont éligibles et le dispositif comprend notamment une offre exclusive de soutien en crédits technologiques, développée avec 10 accélérateurs partenaires dans toute la France. Ce nouvel investissement de Microsoft France en faveur des start-up représente 70 millions d’Euros » précise Alain Crozier, Président de Microsoft France.

Environ 300 start-up en bénéficieront dès cette année au sein des 10 accélérateurs partenaires à Paris et en province, parmi lesquels : Numa (Paris), Euratechnologies (Lille), Axeleo (Lyon), Bordeaux Technowest par exemple, et au sein de notre accélérateur Microsoft Ventures qui accueille en ce moment sa 7ème promotion.

Microsoft France, partenaire de la transformation numérique de l’Education Nationale

« Parce que l’éducation est la première priorité de notre société, nous voulons nous engager à démocratiser l’acquisition des nouvelles compétences du XXIe siècle comme par exemple la maîtrise du code. Microsoft est heureux d’être un partenaire de la transformation numérique de l’Education Nationale. » rappelle Alain Crozier.

Microsoft France souhaite s’engager plus en avant aux côtés des acteurs de l’Education et de l’e-Education, au travers d’un partenariat avec le Ministère de l’Education nationale, afin de contribuer à la réussite du Plan Numérique à l’Ecole, projet ambitieux et unique par son ampleur en Europe. Les détails du partenariat seront dévoilés lors de sa signature officielle le 26 novembre prochain. Il représente un investissement de Microsoft à hauteur de 13 millions d’euros.

Ces investissements marquent une nouvelle étape dans l’engagement de Microsoft en France et sa contribution depuis 30 ans à l’économie française et à l’écosystème créatif et entrepreneurial.

 

commentaires